Le polystyrène expansé : l’isolant par excellence

Un matériau beaucoup plus écologique qu’on ne le pense

 

Le polystyrène expansé est un isolant intérieur et extérieur, disposant de bonnes performances avec, notamment, un coefficient de conductivité thermique compris entre 0,030 et 0,038 W/m.K. Blanc ou gris, il offre un très bon rapport qualité/prix, étant moins cher à performances thermiques égales (un isolant PSE coûte environ 30 % de moins que les autres isolants). Il est hydrophobe (grâce à ses cellules fermées, il n’absorbe que des quantités extrêmement faibles d’eau liquide et ne présente aucune aspiration capillaire) et offre une très bonne résistance mécanique.

Malgré les idées reçues, le PSE n’est pas un matériau polluant, au contraire…Tout d’abord, ses billes sont obtenues à partir de molécules de styrène et d’eau et, sous l’action de la vapeur d’eau et de la chaleur, elles se dilatent pour atteindre jusqu’à 50 fois le volume initial. Le PSE est donc peu consommateur en matières premières et contribue activement à sauvegarder les ressources naturelles.

Ensuite, il préserve la couche d’ozone, car il ne contient aucun gaz destructeur. Enfin, son utilisation en tant qu’isolant performant permet d’économiser de l’énergie de façon significative, ce qui favorise la réduction des émissions de gaz à effet de serre. On évalue que chaque kilo de pétrole utilisé pour la production de PSE permet d’économiser environ 150 kg de fioul pour le chauffage de maisons et de bâtiments.

En résumé, de son origine (revalorisation d’un déchet de raffinage) à sa transformation (il est 100 % recyclable) en passant par son utilisation, une plaque en polystyrène expansé accomplit un cycle de vie respectueux de l’environnement. Le matériau ne pollue pas les sols et ne représente aucun danger pour la santé.

Du bâtiment aux travaux publics : il est partout !

 

Et, sa mise en œuvre est très facile. Elle ne nécessite aucune protection car le PSE ne dégage aucune particule toxique (il est classé A+, le niveau le plus faible en émission de COV). Il est léger (ne pesant que 10 à 30 kg par mètre cube), pratique, facile à manipuler et à découper aux formes voulues. Enfin, il est conforme aux réglementations relatives à la sécurité incendie en vigueur.

Toutes ces qualités en font le matériau par excellence, en neuf comme en rénovation et pour tous les bâtiments (logements collectifs, maisons individuelles, ERP, tertiaire ou industrie). Il est utilisé pour l’isolation thermique et acoustique des sols, planchers, murs ou toitures.

Mais le saviez-vous ? Ses propriétés, légèreté, incompressibilité ou hydrophobie (avec un taux de 1 à 5 %, le polystyrène expansé présente un niveau d’absorption d’eau à long terme parmi les plus faibles des matériaux isolants) lui valent d’être également apprécié dans le génie civil et les travaux publics. Son hydrophobie, notamment, lui permet d’offrir une large palette d’applications et de conserver toutes ses caractéristiques en cas d’inondations ou d’infiltrations.

Il est utilisé sous forme de gros blocs pour la réalisation de remblais, d’ouvrages de soutènement ou d’élargissement de routes. Il sert aussi à aménager l’espace en zones paysagères (sans les contraintes d’un remblai traditionnel) ou à réaliser des digues flottantes destinées à briser les lames dans les zones portuaires. 

En résumé, le polystyrène expansé a sa place pour une isolation efficace, dans le cadre de tout chantier environnemental. C’est pour toutes ces raisons que Knauf l’a choisi dans de nombreux systèmes.